Accueil > Evenements > Evolution de l’enseignement du tango argentin en Europe

Evolution de l’enseignement du tango argentin en Europe

mercredi 10 mai 2017, par Yves-Pierre

Il semble qu’il y a une évolution dans l’enseignement du tango argentin : il y a une douzaine d’années encore, la majorité des enseignants fonctionnaient sur le modèle basique "regarde la séquence que je fais et reproduis-la", héritée des premiers artistes de tango "Escénario" qui donnaient des cours avant et après les représentations de shows.

Pas de tandas ni de cortinas dans les milongas, on mettait un CD et play ; les invitations étaient à la bonne franquette, avec parfois des leaders un peu "lourds".
Très peu de cours "techniques", beaucoup de figures et adornos, parfois même devenus automatiques.

Progressivement, on a commencé à entendre parler de "tango organique", on a vu la fin de la mode du nuevo, les enseignants se sont mis à parler "connexion", "spirales", l’importance de savoir simplement "marcher".

Le style Milonguero est revenu en force, avec aussi un accent sur les règles de la milonga (pas partout). Apparition des premiers Encuentros.

Plus récemment, plusieurs enseignants de tango ont fait le travail d’intégrer des ouvertures vers des techniques de conscience corporelle différentes, tels que Gyrokinesis, Feldenkrais, Yoga pour danseurs, etc.

Et depuis 3 ou 4 ans environ, on entend beaucoup parler partout de cours de "musicalité" dans le tango, avec des significations très variées selon l’enseignant. Pour certains il s’agit de rythmique, pour d’autres de reconnaître les orchestres, pour un troisième, d’interprétation.

Dans le tango, comme dans bien d’autres domaines, le plaisir est rendu bien plus grand et plus beau si la pratique est soutenue par une technique solide.
Les musiciens des orchestres que nous aimons tant ont passé des centaines d’heures à répéter, essayer, répéter encore, pour jouer le mieux possible. Alors je me dis que nous, danseurs, pour leur rendre hommage et montrer notre appréciation, nous pouvons faire pareil. Et peut-être même que nous le devons.

Pour cela, nous avons besoin de comprendre les structures, de voir les détails, de s’exercer à les repérer avec acuité.

Nous avons besoin d’outils de compréhension vers plus de conscience de soi, plus d’écoute de l’autre, plus d’attention à la musicalité, plus de précision dans les pas et les mouvements, et aussi une plus grande harmonie sur la piste de danse.

Murat Erdemsel a fait depuis près de 10 ans un grand travail de réflexion, d’analyse et de compréhension en amont, en lien avec sa pratique d’artiste graphique ; il propose des clés de lecture simples et puissantes pour approcher d’une compréhension personnelle à chacun, sincère et vivante du tango.

C’est les résultats de ce travail (toujours en cours d’ailleurs) que Murat viendra présenter sous une forme spécialement orientée vers le rôle des leaders dans le tango.

Selon le niveau d’intérêt et la progression du groupe, nous aurons aussi d’autres intervenants durant ce mois, les contacts sont en cours, des informations suivront tout bientôt.
inscriptions : info@tango-connexion.ch